Loin de l’Espagne : revue de la presse somnolente

, par Acrimed

Il a fallu près d’une semaine (du 15 au 21 mai environ) pour que la plupart des « grands médias » prennent la mesure de l’ampleur et de la portée des mobilisations en Espagne. Seule la libération de Dominique Strauss-Kahn, au terme d’une période où « l’affaire » a écrasé toutes les autres informations, a finalement… libéré la presse écrite, et particulièrement la presse en ligne, de son quasi-silence sur ce mouvement (dont on retrouvera quelques repères en suivant la note [1]).
À de rares exceptions près, les « grands » de la presse imprimée et de la presse en ligne ne sont sortis de leur torpeur que pour livrer de très rares reportages lacunaires (complétés par les blogs associés) et pour recycler des dépêches d’agence. Quelques faits, un peu d’ambiance, aucune enquête et aucune information digne de ce nom, comme nous l’avons relevé dans notre article précédent, sur les revendications et propositions du mouvement.

http://www.acrimed.org/Loin-de-l-Espagne-2-revue-de-la-presse-somnolente-15-22-mai